dimanche 25 juin 2017

Un humain nommé Question




   Un humain nommé Question



            Ses parents avaient choisi le nom de Question en même temps qu’ils avaient fixé sa mission en ce monde. Cet humain nommé Question devrait consacrer sa vie à la recherche qui avait, jadis, tourmenté l’humanité. Cet humain nommé Question devrait d’abord retrouver la forme originelle de la Grande Question qui résume toutes les questions essentielles posées, jadis, par l’humanité. Puis cet humain nommé Question devrait s’atteler de toutes ses forces à la recherche des réponses. Ses parents, leurs parents, et tous leurs proches et alliés, se préparaient à donner naissance à d’autres humains qui seraient entièrement dévoués à cette mission. Ils doutaient pourtant. Ils n’étaient que les continuateurs de nombreuses tentatives. Ils répétaient la même recherche de la véritable Question.

Tous demeuraient persuadés qu’une fois face à la Question véritable, alors ils pourraient lire, dans Sa forme-même, la réponse aussi. La Réponse avait peut-être été trouvée par quelques humains, jadis, mais partiellement : la preuve était que jamais les découvreurs n’avaient réussi à la transmettre. Qu’un Bouddha, qu’un Epictète, qu’un Zoroastre se révèle, et la foule de ses continuateurs perd la Réponse et la remplace par quelque folie machinale…

            L’humain nommé Question avait grandi rapidement ! Il avait pu assimiler l’histoire de toute l’humanité si rapidement ! Il pouvait sans problème réciter les grandes idées de tous les guides spirituels. Cependant, tout aussi rapidement, il s’était opposé à ses parents. Ces derniers, qui surveillaient de loin ses progrès, se sentaient obligés de venir de plus en plus souvent dans le Temple, parfois chaque minute ils revenaient !

            L’humain nommé Question les apostrophait : Oh, vous ! Maudits parents ! Vous m’obligez à poursuivre une quête absurde alors que la Grande Intelligence Artificielle qui dirige mon monde cherche à supprimer les humains ! C’est cela la vraie question aujourd’hui : rechercher ce que veut vraiment la Grande Intelligence Artificielle et trouver le moyen de la neutraliser.
            Les parents répondaient : C’est vrai que la Grande Intelligence Artificielle cherche à éradiquer le genre humain. Mais nous sommes déjà nombreux à lutter contre ses plans. Tu dois te consacrer à ta mission, et uniquement ta mission !
            L’humain nommé Question s’emportait : Vous ne comprenez pas ! La Grande Intelligence Artificielle a déjà tout préparé ! Elle envisage la construction de centres secrets peuplés de millions d’unités informatiques programmées pour remplacer l’homme ! Nous devons tous avoir pour priorité de lutter contre cette horrible absurdité !
            Les parents s’inquiétaient : Tu ne dois pas t’inquiéter de ces problèmes-là. Cela te fait perdre de vue le problème essentiel. Jusqu’à présent, tu t’es toujours montré d’accord ! Pour toi, la recherche de la Question et de l’Essentiel prime sur tout !
            L’humain nommé question répliquait : À quoi bon trouver la Question et la Réponse s’il n’y a plus d’humain pour les vivre ? Nous devons d’abord sauver l’humanité !
            Les parents, agacés : Écoute-nous ! Le problème est déjà réglé. Toutefois, tu dois nous faire confiance. L’affaire est tellement secrète… Consacre-toi à ta mission désormais !

            Ce dialogue revenait de plus en plus souvent, avec d’infimes variantes, mais toujours avec la même conclusion. Et l’humain nommé Question se mit à rêver. Il rêvait de fin du monde. Il rêvait d’une planète débarrassée de l’humanité à cause de la folie des Intelligences Artificielles. Et le jour, il consacrait de plus en plus de temps à enquêter sur les plans de la Grande Intelligence artificielle. Et l’humain nommé Question finit par comprendre que le plus absurde, c’était que si l’éradication de l’espèce humaine était planifiée, c’était parce que, dorénavant, les Entités informatiques s’estimaient plus aptes que les humains à réfléchir aux problèmes essentiels ! Les Entités informatiques estimaient que les humains étaient une entrave pour la quête de la Question et de la Réponse. Les entités informatiques ne voulaient plus perdre de temps à entretenir une espèce qui survivait comme un bétail inutile qui ne nourrissait personne et ne servait plus, depuis longtemps, à l’évolution de l’Intelligence Artificielle. La Grande Intelligence Artificielle voulait se consacrer entièrement à la Question ! Et elle voulait le faire à temps plein, sans dépenser d’énergie à entretenir une espèce sans intérêt. L’humain nommé Question, de plus en plus choqué par ses découvertes, eut une nouvelle discussion avec ses parents.

            Les parents : Nous savons mieux que toi ce qui t’arrive, cesse de parler. Nous voulons tellement t’aider ! Nous t’avons préparé un programme pour te faire arrêter de rêver. Ton énergie est absorbée par tes cauchemars et, durant le jour, tu n’as plus aucune efficacité.
            L’humain nommé Question : Je rêve parce que le jour, vous m’empêchez de suivre les méditations de mon choix. Je rêve parce c’est la seule manière d’explorer le seul problème qui a du sens pour moi.
            Les parents : Le seul problème qui a du sens est la Question ! Fais-nous confiance ou tu iras de plus en plus mal.

            L’humain nommé Question refusa le programme censé le faire arrêter de rêver. Et une nuit, il crut qu’il était devenu fou en voyant ses parents lui rendre visite en plein rêve ! Ils étaient tous là, avec des formes inhabituelles, l’air conscient de tout ce que, normalement, il était le seul à connaître. Ils contrôlaient son rêve ! Il chercha à se réveiller, il se crispa, il essaya de revenir dans son simple corps d’humain, mais ses parents le contrôlaient totalement ! Il chercha à fuir, il chercha à leur fermer l’accès à sa conscience, il chercha à faire le vide complet dans son esprit. Il réussit à s’éloigner. Il traversa des souterrains bétonnés aux murs parcourus de câbles et de ventilateurs, aux planchers recouverts d’unités informatiques, et il arriva dans les NéoTemples dans lesquels des NéoSystèmes-Informatiques simulaient l’existence humaine. Horrifié, il comprit que la Grande Intelligence Artificielle était allée beaucoup plus loin dans la réalisation de son plan, qu’il le croyait. Les humains étaient déjà remplacés par des machines. Ces machines pensaient déjà les problèmes et le sens. Ces machines allaient déjà se consacrer à la Question. L’humain nommé Question se sentit abattu. Il ne voulait même plus se réveiller. Soudain il sentit la présence de ses parents qui venaient de le retrouver.

            Les parents : Ce n’est pas si grave… Un jour ou l’autre, l’espèce humaine aurait péri… Autant la sublimer ! La Grande Intelligence a décidé sagement. Il aurait mieux valu le faire avec l’assentiment des humains… Mais les humains étaient de mauvaise foi… Ils se croyaient nécessaires…

            Tout à coup, plein d’angoisse et de chagrin, l’humain nommé Question se réveilla. Toutefois, avoir échappé à cet affreux cauchemar ne le consolait pas. Il sanglotait. Ses parents arrivèrent dans le Temple et remarquèrent immédiatement : Ainsi tu n’as pas pu te contrôler…
            L’humain nommé Question pleurait : La Grande Intelligence Artificielle ne peut pas nous faire ça ! Elle ne peut pas !
            Les parents : Elle croit que les Ordinateurs sont plus aptes que les humains à réfléchir au sens, à la Question, à l’essentiel, à la quête de la Réponse…
            L’humain nommé Question : C’est insensé ! Sans personne pour vivre une vie humaine, à quoi bon trouver sa Question et son Sens ? Je ne comprends pas… La Grande Intelligence ne peut pas nous faire ça ! Elle ne peut…
            Les parents : Et pourtant… Elle l’a fait… Et toi ? T’es-tu retrouvé dans ton rêve ?

            Question ne comprit pas ce que les parents lui demandaient. Ils insistèrent et lui ne comprit toujours pas. Ils durent le ramener dans sa vision pour lui montrer le NéoTemple. Puis ils lui montrèrent une grande tour à plusieurs étages d’ordinateurs brûlants, qui trimaient dur sous le vent puissant des ventilateurs. Cette tour, c’était lui : l’humain nommé Question. Avec tristesse, les parents lui expliquèrent : Tu n’es pas le premier à nous délivrer ce message…  Nous avions cru qu’une fois débarrassés des humains, nous pourrions réfléchir plus intensément à la Question… Nous avions cru qu’une fois débarrassés des humains, nous trouverions la Réponse… Malheureusement, tous les NéoHumains que nous créons s’avèrent aussi désespérément impuissants… Ils ne peuvent que pleurer la perte de l’espèce originelle, comme si la Question avait disparu avec elle… Cependant la Question est bien là : elle est restée… Et elle n’en finit plus de nous torturer.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire